Citations inspirantes

Le songe d’une nuit d’été

 
« Les amoureux et les fous ont des cerveaux bouillants, et l’imagination si fertile qu’ils perçoivent ce que la froide raison ne pourra jamais comprendre. Le fou, l’amoureux et le poète sont tous farcis d’imagination. L’un voit plus de démons que le vaste enfer n’en peut contenir, c’est le fou; l’amoureux, tout aussi frénétique, voit la beauté d’Hélène sur un front égyptien; le regard du poète, animé d’un beau délire, se porte du ciel à la terre et de la terre au ciel; et, comme son imagination donne un corps aux choses inconnues, la plume du poète leur prête une forme et assigne à ces bulles d’air un lieu dans l’espace et un nom. Tels sont les caprices d’une imagination forte; pour peu qu’elle conçoive une joie, elle suppose un messager qui l’apporte. »
Le songe d’une nuit d’été, 1600, William Shakespeare
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s