Contes & histoires, Lectures, Romans

L’Assassin Royal, par Robin Hobb

Aujourd’hui, causons littérature ! Et le premier qui me dit que ni la fantasy, ni la science-fiction ne peuvent être considérées comme de la littérature… grrr ! Écoutez un peu feu Terry Pratchett, qui nous dit très justement que la fantasy, en tant que littérature de l’imaginaire, était l’un des premiers genres littéraires. Ou, toujours ce même génial écrivain, lors d’une interview, qui explique que l’imaginaire nous permet tout simplement d’accéder à de très nombreux pans de la réalité qui nous seraient autrement cachés ; écrire de la fantasy, c’est ouvrir le champ des possibles, nous permettre une exploration de notre monde, de parties insoupçonnées du réel…

Bref, revenons à nos moutons…euh, livres.

Afficher l'image d'origine

L’Assassin Royal est une trilogie écrite et publiée par Robin Hobb à la fin des années 1990. Elle est rapidement complétée par une trilogie se déroulant dans le même univers, avec des personnages communs, mais une intrigue bien différente, Les Aventuriers de la Mer, puis par une troisième trilogie, The Tawny Man. Enfin, Robin Hobb a décidé de compléter ce monument de la fantasy en publiant en 2014, la suite de l’Assassin Royal, dont le dernier tome est prévu pour 2017. Autant vous dire que j’ai très très hâte de retrouver ces personnages avec lesquels j’ai grandi ! Même si je suis un peu triste d’imaginer que ce sera la fin de cette aventure… Avez-vous déjà ressenti cela ? Cet absurde pincement de cœur à l’idée de quitter des personnages adorés ?

Lorsque j’ai découvert cet univers, je sortais d’une période un peu délicate de ma vie. La rencontre avec Fitz et son extraordinaire loup, Œil-de-nuit, m’a marquée, bien plus que je ne saurais le dire… A ce moment, je lisais beaucoup. Le mois de cours que j’avais manqué en mai (j’étais très malade…), avait été passé à lire, lire, lire, énormément. Près d’une quinzaine d’ouvrages en un mois, allant de A la Croisée des Mondes (Philip Pullman)  à Stardus (Neil Gaiman)t, en passant par Ambre (Kathleen Winsor) ou Sarn (Mary Webb). Tous ces monuments de l’imaginaire étaient des ouvrages dont les personnages me fascinaient. Ma mère ne cessait de m’exhorter à les lire, espérant que cela suscite en moi un sursaut de combativité ; après tout, les héroïnes de chacun de ces ouvrages, traversaient, par la seule force de leur caractère, des difficultés invraisemblables… Peut-être sauraient-elles m’inspirer, dans ma propre vie. Et en effet, lors de ce mois de mai un peu spécial, combien de rencontres j’ai faites ! On peut parler de rencontres, car j’avais la sensation, seule à la maison avec mes animaux, toute la journée durant, de communier avec ces personnalités singulières…

Afficher l'image d'origine

Je n’ai commencé la lecture de l’Assassin Royal qu’une fois l’été et les grandes vacances venues, mais ce temps reste à jamais gravé dans mon esprit. Ces chaudes journées, où le moindre souffle d’air me faisait frissonner de faiblesse, mes allées et venues dans le jardin, les soirées que je passais à lire, assise au bord de la porte fenêtre fraîchement aménagée à l’étage, les jambes pendant dans le vide. La lumière baissait, mais je m’enivrais des moindres mots que je lisais. Histoires de dragons, d’étranges magies, d’assassins…

Fitz et Œil-de-Nuit sont presque devenus des amis, maintenant. Je ne peux mesurer tout ce que j’ai appris en les lisant, ces moments passés à mouiller de larmes le livre, à rire, ou à frémir. (Fitz, depuis, est aussi devenu le prénom d’un de mes chats, mais c’est une autre histoire…)

Afficher l'image d'origine

(l’Assassin Royal a aussi été adapté en BD !)

Un petit synopsis pour vous mettre en haleine ? Je ne vous confie que celui du tout premier tome, L’Apprenti Assassin, afin que vous fassiez connaissance avec cet univers formidable, et ce pauvre Fitz, auquel il arrive décidément bien des malheurs, depuis sa naissance, et tout au long de son adolescence…

«  le jeune Fitz est conduit à la cour des Six-Duchés, il ne sait pas encore que sa vie – et celle du royaume tout entier – va s’en trouver bouleversée. Le roi-servant Chevalerie, père de cet enfant illégitime, devra renoncer au trône pour ne pas entacher la réputation de la famille royale… Et nombreux sont les prétendants à la succession… Fitz se retrouve isolé au centre d’un univers qu’il ne connaît pas. En quoi le Vif, cette étrange magie qu’il découvre et qui lui permet de communiquer avec les animaux, est-elle si dangereuse ? Et pour quelle raison le roi Subtil fait-il appel à lui pour lui enseigner une forme étrange de diplomatie : l’art de tuer ? Poisons, magies et lames effilées vont bien vite devenir le quotidien du jeune bâtard princier… »

En mai 2015, j’ai eu la chance infinie de pouvoir me rendre aux Imaginales, à Epinal, et de rencontrer Robin Hobb. Autant vous dire que j’en étais ravie ! Simplement, j’aurais aimé pouvoir échanger un peu plus longtemps avec elle, mais la (très) longue file de personnes venues quêter une dédicace me l’a défendu… Une prochaine fois ?

20150530_143415

J’espère vous avoir donné envie de lire ce roman, et de vous lancer dans cette grande aventure, qui se poursuit sur 14 tomes en français (!), mais « seulement » 6 en anglais (je n’ai jamais compris cette manie de fractionner les livres en plusieurs tomes en France… encore une manipulation pour gagner de l’argent sur le dos des pauvres consommateurs…).

Have a nice week-end, everybody !

Publicités

3 thoughts on “L’Assassin Royal, par Robin Hobb”

  1. La dernière fois j’avais lu tes articles en diagonale, me revoilà aujourd’hui pour une lecture plus approfondie et oh que ça m’a l’air bien ! Tu me donnes envie de le lire =D Je le lirai surement cet été, sinon ce sera lors mes trajets en bus l’année prochaine quand je rentrerai de la fac ou de l’hôpital ^^

    J'aime

    1. Salut ma Neila !
      Haha, je suis sûre que tu y serais accroc ! Une fois qu’on met le nez dans ce bouquin…on n’en ressort plus ! Tu voyagerais ailleurs, le temps de tes trajets en bus ♥
      Bisous et tiens-moi au courant !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s