Les dîners du chat, Recettes magiques, Repas des elfes

La reine des crêpes à la courgette

Ma maman est la reine des crêpes à la courgette.

Quand j’étais petite et que la journée était chaude, très chaude, que je sortais épuisée d’un bain de soleil et de joie dans la piscine, je lui demandais toujours de réaliser cette recette gourmande. Sur la pointe des pieds, je mussais mon petit nez près du plan de travail pour la regarder râper les courgettes l’une après l’autre. Balancier hypnotique… Puis elle y ajoutait de la farine, du sel, du poivre, une généreuse pincée de muscade, des œufs et une savoureuse huile d’olive.

Je continuais d’observer la cuisson des crêpes qui rôtissaient dans leur huile, le nez envoûté, charmé, par ces parfums qui montaient de la poêle…

20160614_083959[1]

Je savais que je pouvais mordre dans ces délices les yeux fermés… Le même bonheur à chaque fois, à chaque bouchée, généreusement recouverte de Ketchup, d’une petite sauce au yaourt de soja ou juste nature…

Aujourd’hui, le temps a passé et j’adore toujours autant la cuisine de ma maman. J’ai beau suivre ses recettes à la lettre, ses plats gardent ce goût inimitable. Ses fondues d’oignons sont les meilleures du monde, et loin de moi l’idée de réussir à les imiter… Quel est son ingrédient secret ? Je suis sûre que si je l’interrogeais, elle me répondrait de son air mystérieux. Une pincée d’amour, peut-être ?

Sauf qu’aujourd’hui, eh bien, je suis intolérante aux œufs. Une bonne partie de ma famille aussi (mon papa, ma sœur) et de toute manière, nous faisons le choix de ne pas en manger. Adieu petites crêpes charmantes !

Ou bien…on s’amuse à les végétaliser ?

Autant vous dire que cette recette, je l’ai parcourue en long, en large et en travers. Et que je n’ai jamais tout à fait réussi à donner à ces crêpes le goût de mon enfance. Snif. Mais j’ai trouvé, à force de jouer à l’alchimiste en cuisine, un dosage qui approche cette texture que j’aime tant et ces parfums de courgettes à l’huile d’olive, délicieusement enrobées de pâte…

Et comme, des courgettes, on en a souvent trop, si le potager donne bien, n’hésitez pas à préparer cette recette en été !

Elle s’accommode à merveille d’une salade verte bien assaisonnée, d’une petite sauce à la Sojade (deux yaourts de soja nature, du sel, du poivre, une cuillère à soupe d’huile d’olive et des herbes du jardin – menthe, origan, basilic) et sera parfaite pour un repas du soir léger, à regarder le soleil se coucher, les doigts de pied en éventail…

20160614_083619[1]

Crêpes de courgettes (sans gluten, végane)

  • 400g de courgette râpée (soit trois petites, deux moyennes ou une trèèèèès grosse)
  • 100g de farine de pois-chiche
  • 50g de farine de sarrasin
  • 50g de farine de maïs (ou de riz)
  • 30g de farine de lupin
  • 20g de fécule de maïs
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive + pour la cuisson
  • 300g de Sojade nature
  • 20cl d’eau
  • sel, poivre, ail semoule et muscade râpée

Comment procéder ?

Commencez par râper vos courgettes dans un saladier.

Une fois ceci fait, ajoutez à vos courgettes la Sojade et l’huile d’olive. Mélangez bien, réservez.

Dans un cul de poule, mélangez vos farines avec la fécule, les épices (muscade, ail, poivre) et le sel.

Unissez les deux préparations en mélangeant soigneusement. La pâte doit être assez épaisse, à ce stade. Sachez que vous pouvez faire cuire les crêpes ainsi. Il faudra juste bien les aplatir dans la poêle au moment de les retourner, pour qu’elles cuisent à cœur.

Ajoutez au mélange les 20cl d’eau, progressivement, en battant bien.

Faites chauffer une poêle avec un petit fond d’huile d’olive.

Faites cuire vos petites crêpes. Quand le dessus est sec, vous pouvez les retourner. N’hésitez pas à presser les crêpes avec la spatule pour qu’elles cuisent bien à cœur.

Note : Vous pouvez les laisser dans un four préchauffé à 70°C pour qu’elles restent au chaud le temps qu’elles cuisent, ou les manger froides. Nous, on adore les manger le lendemain à l’apéritif ou en petits dés dans une lunch box.

Note 2 : vous pouvez aussi réaliser cette recette avec de la farine de blé T65 (T80 pour qu’elle soit plus nutritive, ou même T110 !) ou d’épeautre.

Voilà, n’hésitez pas à me faire part de vos impressions !

Have a nice and sunny day, everybody !

20160623_094206[1]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s