Développement personnel, Douceurs enchantées, Elixirs de longue vie, Nature & balades, Réflexion, Recettes magiques

Rituels & recettes de Samhain

Ici, on l’appelle Halloween, oubliant souvent que cette fête ne vient pas des Etats-Unis, mais bien de chez nous. Ses origines plongent dans les racines et l’humus odorant des vieilles forêts qui ont jadis recouvert l’Europe et la Gaule. Samhain. Provinces celtiques, frissonnement des frondaisons et druides récitant de vieilles incantations dans des sanctuaires aujourd’hui oubliés de tous… C’est ce côté que j’aime et retiens d’Halloween. Les pieds ancrés dans la terre et les yeux clos, j’aime à imaginer ce passé, à ressentir dans mes gênes un héritage lointain. Quand mes paupières s’entrouvrent, c’est la lumière somptueuse d’une après-midi orangée qui m’enveloppe. Les parfums des coings, un concentré d’enfance. Les feuilles mortes dans lesquelles on court et virevolte. Le bleu du ciel, insolent, contre la bauche colorée des forêts.

p1000208

L’automne est une de ces petites morts dont la vie est semée. Un dernier flamboiement, avant l’extinction de l’hiver. Quand on croit que le désespoir s’est installé, les bourgeons se gonflent de sèves sur les branches nues, et la nature est prête à revivre.

Cette année, Samhain s’est présenté de manière bien étrange à nous. Le cycle s’achève dans la maladie et l’angoisse, mais espérons que cela présagera une renaissance d’autant plus douce et jolie…

Octobre était un mois quelque peu particulier, pour les Celtes, qui calquaient leur année sur un calendrier lunaire. Il existait ainsi un treizième mois, d’une durée anecdotique de trois jours ; ce mois prenait place à la fin d’octobre et achevait l’année sur les célébrations de Samhain. Cette période particulière offrait l’opportunité de faire un bilan de l’année écoulée, de décider de quelles vieilles énergies abandonner et de comment orienter sa vie. L’hiver permettait de méditer ces décisions et de prendre le repos nécessaire, avant d’épanouir ses projets au printemps prochain.

20151024_102429

On disait que les voiles entre monde des vivants et des morts s’amenuisaient, et que les deux réalités s’intriquaient… Période privilégiée pour se concilier de bonnes influences et prier les esprits, pour renouer avec la dimension de l’invisible… On ne chemine jamais vraiment seul. Il y a la famille et les amis, mais aussi tous ceux qui comptent mais auxquels on songe moins : compagnons animaux, gardiens intangibles. Ou simple impression d’être entouré… Je suis sûre que vous avez tous déjà eu cette sensation : que tel ou tel hasard n’aurait pu arriver sans une aide extérieure, un compagnon discret comme une ombre. Et vous savez quoi ? Le hasard n’existe pas.

Le 30 octobre, la forêt a accueilli nos pas. Une mousse vert jade s’affaissait sous nos semelles tandis que nous nous enfoncions au plus profond des bois. Champignons féériques, chanson de l’eau, tourbillons écarlates des feuilles et prêle aux proportions gigantesques qui s’incline à notre passage, reine des sous-bois. Là, au creux de la nature, nous avons chacun écrit sur une petite feuille ces vieilles habitudes de pensées, ces idées obsédantes, ces choses qui entravent notre évolution. La feuille a fini enfouie dans la terre. J’ai pensé très fort à tout ce que j’abandonnais là, en conscience, puis je me suis relevée, avec un merci pour cette nature qui prenait en son sein mes chagrins et mes joies. Quelque part, j’étais plus légère. Je sais que ce ne sera que le début du travail, mais je crois que la terre saura purifier ce que j’ai trop longtemps gardé en moi.

p1000631

Le 31 octobre, pour la nouvelle lune, ma maman était hospitalisée. Ce n’est pas la plus belle des façons de commencer un nouvel cycle, mais j’espère que cela lui donnera l’opportunité d’abandonner, elle-aussi, plusieurs fardeaux, et de guérir son esprit en même temps que son corps. Chaque jour, je pense à elle et lui envoie mille attentions. Je sais que cela marche ; je sais que la pensée est une force créatrice et qu’elle a un pouvoir, même minime, et aussi étrange que cela puisse vous paraître. Je ne pense pas que cette maladie soit tout entière négative… Elle a des enseignements à lui apporter ; à nous apporter, à tous, pour nous montrer que nous avions fait fausse route et que la voie de l’énervement et de l’agressivité ne gagne jamais.

Ce fut donc une bien étrange fête d’Halloween, ma tante et moi attablées dans la pénombre du salon autour d’un pumpkin spice latte et de mon jeu de runes, attendant des nouvelles, que papa rentre, et échangeant nos impressions.

Pourtant, j’ai la sensation d’entrer dans une nouvelle période de mon existence. Des problématiques anciennes qui se débloquent, des envies nouvelles, des projets qui se tissent et des amitiés merveilleuses qui se nouent… Tout n’est pas gagné, cependant.

Nous verrons où la vie me mènera. En attendant, je cultive patiemment le jardin de mes rêves : j’y sème de précieuses songeries, des fantasmes un peu fleur bleue et des aspirations profondes. Je prends soin de la vie de mes rêves et apprend à jeter un regard créateur sur mon quotidien. J’ai envie d’être l’artiste de ma vie. Et d’être libre, enfin libre : de mon corps, de mon esprit et de mes émotions. Plus d’être coincée dans l’exiguïté de schémas de pensées et d’obligations caduques. D’être moi. D’aider, d’aimer…

D’être.

Je vous inviterai donc, parce qu’il n’est pas trop tard, à quelques rituels de Samhain, pour aborder la nouvelle année celtique en toute sérénité. Profitez de la période de l’automne, puis de l’hiver, pour prodiguer du repos et de l’attention à votre corps. Chouchoutez-vous, chouchoutez ceux que vous aimez, vos compagnons animaux et vos amis ; enduisez amoureusement votre peau d’huiles nourrissantes et de parfums d’épices. Faites de longues promenades sous les gouttes de pluie scintillantes.

p1000369

Le premier rituel sera simple : confiez à la terre vos soucis et ce qui vous encombre l’esprit. Enfouissez-les dans le terreau noir et laissez la magie de la transformation opérer… Ou, si vous vous sentez plus proche de l’élément feu, écrivez une lettre à ce qui vous embarrasse, vous pèse, puis brûlez-la. Dans votre jardin, sur une assiette, par-exemple, ou dans une coupelle métallique. Admirez la flamme qui transforme vos soucis en quelque chose d’inoffensif, qui nourrira la terre et le sol, puis dispersez les cendres au pied d’un arbre que vous aimez…

Puis prenez un temps, pieds fermement ancrés dans le sol, pour imaginer votre vie délestée de ces fardeaux, de ces rancunes, ces vieilles colères, ou ces habitudes obsolètes. Ces obsessions, ces schémas de pensées qui vous empêchent d’être vous et de progresser. Visualisez dans tous les détails. Imaginez-vous heureux, léger, la démarche enthousiaste, marcher vers votre nouvelle maison, ou vous épanouir dans ce nouveau travail. Imaginez que vous décorez toute votre maison après y avoir fait le tri. Imaginez que vous commencez enfin cette nouvelle activité ou que vous prenez ce temps pour vous… Ou imaginez simplement votre quotidien sans ces ruminations

incessantes à propos de ce corps que vous n’aimez pas, etc.

Imaginez-vous en action, épanoui dans le changement, puis laissez-faire la vie. Laissez ces nouvelles pensées germer en vous, jusqu’à s’épanouir dans vos actes du quotidien. Croyez-y de tout votre cœur, arrosez ces précieuses pensées chaque jour et cultivez une attitude ouverte de gratitude envers la vie. N’ayez crainte : soyez vous-mêmes. C’est la meilleure chose qui puisse vous arriver ♥

Peut-être qu’un oiseau s’est mis à chanter, au loin, une chanson un peu triste. Peut-être que vous rouvrez les yeux sur le jabot de feu du rouge-gorge venu chaparder quelques graines, ou que le soleil filtre à travers les feuillages dorés. Peut-être que l’immobilité vous a donné froid…

Alors, rentrez-vous réchauffer autour d’une belle tisane aux épices pour stimuler votre feu digestif et vous donner le pouvoir de concrétiser vos envies.

img_8191

Ou savourez un pumpkin latte en souriant à votre chat ou à votre tendre moitié. La vie est belle, non ?

Une tasse de chaï pour après-midi de grisaille :

Pour 2 gourmands (si votre chat ou votre moitié ne goûte pas les épices, vous avez le droit de tout boire, promis) :

  • 300ml de lait d’amande (ou de lait végétal)
  • 4 cuillères à soupe de crème de coco cuisine (ou lait de coco)
  • 2 cuillères à soupe de sirop d’érable (facultatif)
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 petit morceau de gingembre
  • 10 grains de poivre noir
  • une pointe de couteau de vanille en poudre
  • 5 clous de girofle
  • 7 gousses de cardamome
  • 1 pointe de couteau de piment fumé (facultatif)
  • 2 étoiles de badiane

Versez le lait dans une petite casserole avec les épices et faire chauffer à feu doux. Laisser cuire 5min, puis laisser infuser 10min.

Filtrer. Ajouter la crème de coco puis le sirop d’érable et verser dans des tasses.

Déguster ♥

Pumpkin latte végane :

 Pour 4 gourmands :

  • 150g de potimarron cuit (j’ai fait cuire un potimarron entier au four la veille au soir, puis ai prélevé le lendemain la quantité de chair dont j’avais besoin. Le reste a fini en délicieuse purée !)
  • 50g de purée de noix de cajou
  • 4 cuillères à soupe de sirop d’érable
  • 500ml d’eau
  • 2 bâtons de cannelle
  • 1 petit morceau de gingembre
  • 15 grains de poivre noir
  • une pointe de couteau de vanille en poudre
  • 10 clous de girofle
  • 12 gousses de cardamome
  • 1 pointe de couteau de piment fumé (facultatif)
  • 4 étoiles de badiane

Dans une casserole, verser l’eau avec les épices, faire chauffer le tout jusqu’à ébullition. La maintenir 5min, puis laisser infuser de 10 à 15min.

Filtrer

Ajouter le potimarron, la purée de noix de cajou et le sirop d’érable, puis mixer le tout soigneusement.

Si vous voulez un mélange un peu plus épais, vous pouvez remettre sur le feu et laisser cuire 10min en remuant, pour éviter que le fond n’attache. Et servir de suite ! ♥

Les gourmands pourront rajouter un voile de cannelle, ou un peu de crème fouettée de noix de coco ou de chantilly de soja.

Ou savourer ce breuvage exquis tel quel, avec un petit carré de chocolat, peut-être ?

Douce Samhain, et, puisqu’elle est déjà passée, douce plongée au cœur des mois sombres de l’année. Ne perdez jamais de vue la lumière, car elle est en vous.

12045311_1516634788650726_9073862208681705168_o

Tendrement vôtre,

Eve.

Publicités

2 thoughts on “Rituels & recettes de Samhain”

  1. Comme à chaque fois que je te lis: je suis enchantée… Tu sais toujours voir le meilleur côté des choses et c’est une qualité rare de nos jours je trouve!

    Moi aussi j’adore la période d’Halloween/Samhain, je trouve qu’à cet instant de l’année, il y a quelque chose de magique qui flotte dans l’air et qui donne envie de faire de belles choses! J’imagine que tu aurais préféré fêter cela d’une manière plus joyeuse cette année… j’espère de tout cœur que ta maman va vite se remettre et être en pleine forme pour la nouvelle année!

    Merci pour les 2 recettes de saison, j’essayerai quand j’aurai tous les ingrédients sous la main!

    PS: Belle photo, bravo au photographe et à son modèle 😉

    Elodie (https://www.instagram.com/e.lo.die/)

    Aimé par 1 personne

    1. Gyah, qu’est-ce que j’ai aimé lire ton commentaire ! Merci, merci infiniment !
      Exactement, de la magie à Halloween… Cela me vient de mon enfance, peut-être, des lanternes en forme de chat, des citrouilles et des épisodes de Ma Sorcière Bien-Aimée à la télé ♥
      Ma maman, j’espère aussi qu’elle va vite se remettre, mais on fait tout pour ! Encore à l’hôpital pour plusieurs semaines, mais on est là pour elle.

      Tu es adorable ! La photographe a sa page ici, et le modèle, hihi…merci ♥
      https://www.facebook.com/MyArtisticPerception/?ref=ts&fref=ts

      Douce journée à toi ! Et j’espère que tu aimeras les recettes, si tu testes !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s