Contes & histoires, Lectures, Projets de roman(s), Réflexion

Ecrire à la main clarifie la pensée

Plutôt plume ou clavier ?

Une question qui ne se discute pas : à chacun sa sensibilité.

La lumière de l’écran et le « tap-tap » de vos doigts sur le clavier ou bien le crissement du stylo contre le papier : des sons ô combien rassurants quand on plonge dans les mondes de l’imaginaire ! Les uns disent que les idées coulent plus librement au fil de la plume ; d’autres ont besoin du recul que leur offre la page Word déployée devant eux. Aucune méthode ne se critique ! De toute façon, il faut bien passer par un ordinateur pour (re)taper ses textes, si l’on a la moindre prétention de les envoyer à une maison d’édition, ou tout simplement à des amis.

Rassurez-vous, cet article ne se revendique pas comme un plaidoyer anti-technologie !

Pourtant, la plume a largement ma préférence sur l’ordinateur. Le charme de sentir le poignet travailler et la main former les lettres, la couleur somptueuse de l’encre et la sobriété du papier. Guère besoin d’équipement encombrant : juste son petit carnet, quelques feuilles et un stylo (VOTRE stylo, celui, vous savez, qui ne vous quitte plus depuis des années, avec lequel vous avez passé tous vos examens, dont la seule idée de le perdre vous rend soudain maussade, triste ou malade d’angoisse…) et les phrases qui s’enfilent comme les perles sur un collier, dans un train, sur le coin d’une table, au café ou dans votre chambre. Couché, assis, débout ? Toutes les fantaisies sont permises !

Afficher l'image d'origine

Pour être honnête, je trouve que le fait d’écrire sur papier a un charme redoutable et quelque peu désuet. C’est aussi doux et romantique qu’une journée aux champs, au milieu des fleurs sauvages. Et voilà que les paysages et les lumières de la campagne anglaise défilent devant mes yeux ; je revois les images de Bright Star et de l’idylle tendrement nouée entre John Keats et Fanny Browne, leurs mains qui se nouent dans l’air scintillant… BREF. (promis, j’arrête avec les images de ce film…)

John Keats:

Savez-vous qu’écrire à la main permet de mieux former sa pensée ? Vos mains symbolisent votre intention et votre potentiel créateur. Elles aident à construire votre réflexion et votre récit ; les mots et les scènes conçues par votre imaginaire prennent vie dans votre réalité ! Et tout cela grâce à cette mimine que vous serrez autour de votre tasse de thé (ce n’est pas un reproche, c’est très bien de siroter un thé en lisant ♥) ou avez posée nonchalamment sur la souris. En effet, le fait d’écrire stimule plusieurs zones de votre cerveau impliquées dans l’apprentissage et la création : le cortex moteur et le cortex somato-sensoriel. Tout à fait normal, me direz-vous, mais savez-vous que le fait de taper un texte à l’ordinateur n’a pas les mêmes effets sur votre cerveau ? On peut dire que l’écriture manuelle fait appel à vos mouvements et à vos sensations ; et n’est-ce pas ce que vous cherchez à communiquer à un lecteur ? (surtout si vous donnez dans l’épique, la fantasy, et que vos personnages ont une fâcheuse propension à se défier de la pointe du mousquet)

 my pen exploded... by Horace-Bulregard

(image )

Au-delà de ces considérations, écrire à la main a un côté tendre et un peu secret. C’est drôle, j’ignore à quoi vous ressemblez, lecteur, mais je vous imagine avec un carnet à la main, l’air rêveur ; vous pressez ce feuillet empli de vos songeries et de vos histoires contre votre cœur. Elles sont là, elles vivent tout contre vous, tracées par votre main… Vous pouvez humer le papier, enluminer les marges, vous permettre de petites fantaisies touchantes, des étoiles sur les i, pourquoi pas ? Voilà qui est autrement plus personnel que cette page blanche de Word, que tous ceux qui écrivent pour leur travail ou leurs projets personnels, contemplent chaque jour. Une feuille a un vécu ; elle fût arbre, et elle est aujourd’hui l’outil et la matière principale de votre création. ♥

https://i1.wp.com/orig08.deviantart.net/c277/f/2010/097/f/1/snail_mail_pen_pals_by_itsjessdarling.jpg

(image)

Vous l’aurez deviné, je préfère largement écrire à la main.

Ma méthode n’a rien d’exemplaire, mais elle me convient tout à fait : après avoir écrit d’un trait le premier jet à la main (souvent en cours, d’ailleurs…), je le tape à l’ordinateur, au propre. Cette phase me permet de redécouvrir mon récit d’un œil neuf : quelles tournures de phrase sont à améliorer, quelles scènes à retravailler… En général, je ne change pas grand-chose, sauf si j’en ai l’inspiration et l’envie sur le moment, mais je NOTE sur le fichier Word quels changements et dans quel sens (ré)orienter les péripéties. Une fois le gros bébé entièrement rédigé sous Word, commence la phase la plus merveilleuse boring (en vrai, j’adore ça) : j’ai nommé : relecture et corrections !

Parfois, je laisse un peu de temps s’écouler entre le moment où j’ai tapé le récit et le moment où je le relis. Cela permet d’avoir du recul et d’avoir laissé le cerveau travailler à certains points. Souvent, j’ouvre mon fichier Word et m’écris « Eurekâ ! » face à certains passages qui m’avaient posé difficulté quelques semaines auparavant…

Mais, oui, ces moments à écrire dans ma chambre, avec une jolie musique et de l’encens, sont absolument précieux. Je ne sais pas vous, mais je ne retrouve pas toujours le même plaisir devant l’ordinateur…

Et vous ? Comment concevez-vous l’écriture ?

Publicités

4 thoughts on “Ecrire à la main clarifie la pensée”

  1. Très très très bel article. Tellement bien illustré et pensé !
    Je découvre ton blog, je vais continuer à le parcourir 🙂
    Je suis personnellement plus clavier, mais adore me plonger plume à la main dans un vieux cahier pour y déposer toute l’intimité qui m’habite et que je sais ne sera jamais violée. J’aime pousser le fantasme au plus loin en m’éclairant à la bougie comme si cette flamme était révélatrice d’inspiration…

    J'aime

    1. Merci de ton commentaire, que je découvre ce matin, avec un rayon de soleil dans mon salon et sur mon ordinateur ! Ton petit rituel de la bougie et du vieux cahier me parle beaucoup. Quelle jolie métaphore de l’inspiration !
      Passe une douce journée !
      Eve.

      Aimé par 1 personne

  2. Je te rejoins complétement sur le plaisir d’écrire « pour de vrai » avec un stylo et sur du papier!
    C’est une sensation plaisante et pour moi équivalente au fait de lire des livres papiers et non en format numérique.
    Moi je t’imagine bien écrire à la plume, dans un cahier/grimoire et avec un chat pas loin, en train de ronronner!
    A bientôt!
    😉

    Aimé par 1 personne

  3. Haha, écrire à la plume dans un grimoire avec un chat qui ronronne pas loin ! Mais c’est que tu m’as percé à jour, ma belle !!! 😀
    Pareil que toi, lire sur papier est plus agréable. C’est même plus reposant pour les yeux que de fixer tout le temps un écran…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s