Forêts & nature, Nature & balades, Réflexion

Trésors d’Imbolc

Je l’ai pour la première fois rencontrée il y a des années. Son teint avait encore la pâleur de l’hiver, mais dans ses yeux, brillait une lueur douce et précieuse ; une promesse de verdure et de bonheurs à cueillir.

Dans les bois, il arrive qu’elle se laisse apercevoir entre deux troncs, sourire taquin, silhouette alanguie contre un chêne. Elle aime, quand elle est sûre d’avoir capté l’attention, s’enfuir par des sentiers indiscernables, qu’aucun humain ne peut connaître. Le son de ses pas est étouffé par la mousse et la couche de feuilles déposée par la morte saison. Et pourtant, sous ses pieds menus, on discerne de tendres pousses vertes, crocus, perce-neiges, fleurs précoces, qui percent le sol gelé. Dans les arbres autrefois muets, retentissent des froissements d’ailes, des pépiements, une symphonie qu’on avait cru perdue.

Chaque année, le monde sait comment renaître. Et chaque année, notre émerveillement est intact.

Chaque année, Imbolc aux joues de printemps paraît et sème la vie sur son chemin. Suivez-la, suivez les flambeaux de sa lumière. Vous pourriez être surpris du résultat…

forest-868715_960_720

Elle a nom Imbolc. C’est à peine une enfant, vêtue de guenilles et cependant aussi belle et fraîche que le jour. Sa courte chevelure danse dans le vent ; ses mains sont tièdes et guérissent les crevasses de l’hiver. Elle apporte le printemps dans ses bras. Lorsque la belle saison des danses et des prairies fleuries sera venue, Imbolc deviendra Beltane, une jeune fille au déhanché séduisant. Elle sait qu’à l’été, moissons dorées dans les champs, pour Lugnassad, elle enfantera la prochaine récolte, et qu’à Samhain, elle devra s’allonger dans sa clairière dans la forêt, sous sa couche d’humus, et patienter tout l’hiver, jusqu’à ce que la lumière se fraie chemin jusqu’à elle. Mourir, car chaque sommeil est une petite mort. Puis renaître.

Danse de la vie, cycle immuable.

Enfant, jeune fille, mère et vieille femme.

girl-757030_960_720

Pour nous, le monde dort encore. Pourtant, le mois de janvier, aussi froid a-t-il été, apporte déjà de sensibles changements dans l’atmosphère. Il y a cette lumière qui se prolonge chaque soir un peu plus ; le bleu des ciels ; et les oiseaux qui semblent crier aux citadins, trop pressés pour remarquer ces modifications : « Regardez ! Tendez l’oreille ! Mais n’entendez-vous pas ? N’entendez-vous pas nos chants ? Nous célébrons les prémisses du printemps, de la vie qui revient ! »

Pour les Celtes, le printemps était précoce et débutait dès le premier février ; on appelait cette date Imbolc, mot qui signifie « lait de brebis », car c’était la période à laquelle les premiers agneaux naissaient ; mais on l’appelait aussi Brigantia, en référence à Brigid, la Grande Déesse aux Trois Visages du panthéon celtique.

Cette journée est toujours pour moi un peu spéciale. Ce matin, j’ai passé un long moment sur mon tapis de Yoga, puis à promener un bâton d’encens et ses volutes de fumée bleue, dans ma chambre enténébrée. J’ai murmuré au ciel indigo des envies de bonheur, de changement, j’ai posé de nouvelles intentions pour le mois à venir. Même si la grisaille règne et que les arbres sont nus, j’admire le ballet des oiseaux. Je guette les premières pousses, caresse les bourgeons sur les branches des arbres. Je respire…

Et surtout, je cuisine un petit quelque chose… Des pains dodus à l’avoine pour évoquer le retour prochain du soleil. Et le lendemain, le 2 février, parce que la Chandeleur a une ascendance celte, nous cuisinons toujours des crêpes. A demain pour une recette de crêpes pour ensoleiller votre cuisine ? Et enchanter votre palais…

En attendant, prenez du temps pour vous, pour vous reconnecter à la nature et à la force de vie assoupie en vous, qui s’éveille lentement de l’engourdissement hivernal. Offrez-vous le temps de rencontrer la mystérieuse Imbolc…

fallow-deer-984573_960_720

Publicités

1 thought on “Trésors d’Imbolc”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s